visuel-mediatheque

Informations pratiques sur le DPC


Le DPC, en bref

Le développement professionnel continu (DPC) est une réalité depuis le 1er janvier 2013. Il remplace le précédent dispositif de formation conventionnelle continue.

Il "a pour objectifs l’évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des connaissances, l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que la prise en compte des priorités de santé publique et de la maîtrise médicalisée des dépenses de santé. Il constitue une obligation pour les médecins" (Art. L.4133-1. de la Loi HPST).
Le DPC est une démarche active tout au long de l’exercice professionnel, il permet au professionnel de santé d’être acteur de sa formation et favorise les coopérations interprofessionnelles ainsi que le décloisonnement entre les différents modes d’exercice.



Qui gère le DPC ?

L’Agence nationale du Développement Professionnel Continu (anciennement OGDPC), composé de représentants de l’Etat et de l’Union nationale des caisses d'assurance maladie (UNCAM), est en charge du financement du DPC et de l’enregistrement des organismes formateurs.L’Agence s’appuie sur une gouvernance réunissant différentes instances et notamment des commissions scientifiques indépendantes, composées de praticiens, qui ont pour rôle d’évaluer les la qualité et la pertinence des actions et des programmes.

Comment puis-je satisfaire à mon obligation de DPC ?

En participant, sur 3 ans, à au moins une action DPC dispensée par un organisme agréé, quel que soit son mode d’exercice. L’action peut être réalisée en présentiel ou en non présentiel. La liste des organismes agréés et des actions DPC est disponible sur le site de l’ANDPC. Par ailleurs, cela n’exclut pas la possibilité de suivre d’autres actions de formation, couvrant certains besoins spécifiques liés à l’exercice ou à la spécialité.

Quelle prise en charge pour le DPC ?

Le suivi d’une action DPC donne lieu à une indemnisation représentant une compensation pour perte de ressources. Chaque professionnel de santé dispose d’une enveloppe forfaitaire de prise en charge calculée selon un nombre d’heures (l’heure est l’unité de valorisation financière). Pour les chirurgiens-dentistes, l’ANDPC prend en charge 14h de formation sur une année, dont 7h maximum pour du non-présentiel. Par heure le montant de l’indemnisation est de 45 euros. Les montants de prise en charge se calculent automatiquement lors de l’inscription aux programmes sur le site de l’ANDPC. 

Pour être pris en charge chaque praticien doit impérativement créer son compte sur « mondpc.fr », s’inscrire au programme de son choix et en parallèle s’inscrire auprès de l’organisme dispensant la formation. Les deux démarches sont indispensables. Le praticien doit ensuite suivre la formation dans sa globalité. L’organisme de formation se charge de transmettre à l’ANDPC l’ensemble des justificatifs à la fin de la formation.


carre orangePour en savoir plus : 



> Lire les
textes fondateurs



> Visiter le site
de l'Agence nationale du DPC



> Lire la présentation
du DPC par la HAS



> S'inscrire sur
mondpc.fr  


dernière mise à jour : 21 septembre 2018

imprimer