Ne fermons
pas les yeux,
ne nous
couvrons pas
les oreilles

Publié le 30 juin 2021
Portrait de Joël Trouillet

Les réseaux sociaux ou les avis des patients exprimés sur Internet font dorénavant partie intégrante de notre métier.

Joël Trouillet, secrétaire général de l’ADF

J’entends certains dire qu’ils ne veulent pas s’en soucier et qu’à l’image de Shakespeare, tout cela n’est que beaucoup de bruit pour rien. J’ai envie de leur répondre que Shakespeare vivait au XVIIe siècle, pas au XXIe. Nous ne pouvons pas vivre coupés du monde qui nous entoure. Si, dans nos vies personnelles, nous avons pris l’habitude de consulter l’avis de consommateurs pour choisir un restaurant, un garagiste ou voir un film, comment pourrions-nous ignorer l’importance de ces avis lorsqu’ils s’expriment sur nos soins ou notre accueil ?

Il y a 20 ans, la révolution numérique était en marche.

Aujourd’hui, nous lui courons après. Elle bouleverse nos habitudes de façon accélérée. Si nous sommes devenus familiers des rendez-vous en ligne, nous devons aussi observer ce qui se dit et se propage après la venue de nos patients. Sur différents sites, ils livrent, en effet, leur expérience vécue sur nos fauteuils et dans nos salles d’attente. De marginal, ce phénomène devient récurrent et influent.

Oui, nos réputations peuvent se faire ou se défaire à coup d’avis de patients ou d’étoiles Google !

Nous devons nous intéresser à notre e-réputation et à notre communication. Nous exerçons un métier très observé où la qualité de nos gestes et de nos relations interpersonnelles est partagée et critiquée, positivement ou négativement. Face à cela, nous ne pouvons pas agir comme le trio des singes de la sagesse qui se couvre les yeux, les oreilles et la bouche pour ne pas voir, entendre ou dire le Mal. Nous devons savoir faire face mais comment ? C’est là où l’ADF intervient aux côtés de notre communauté.

Comment dépasser l’incompréhension et le mal-être que peut susciter un avis négatif ? Comment se défendre face à la calomnie ou aux mensonges ? Comment tirer profit des avis favorables et défavorables ? Comment utiliser les réseaux sociaux et ne pas seulement les subir ? Comment faire du digital un allié ? Toutes ces questions sont au cœur de ce numéro de Tooth et d’une prochaine formation dispensée à l’occasion de notre Congrès 2021. Dans cette séance “Gestion de la e-réputation : maîtriser les risques de la e-réputation. Apprendre à gérer les avis négatifs”, vous aurez les clefs et vous saurez quelles sont les bonnes et mauvaises attitudes à avoir.

Nous devons adopter un comportement équilibré sans céder au mépris ou à la paranoïa. La liberté d’expression n’autorise pas tout et n’importe quoi.

Si nous sommes les victimes d’avis illicites, nous devons savoir nous défendre.

Nous en avons le droit et l’obligation. Si les critiques sont justes, nous devons en faire des leviers d’amélioration. Si nos initiatives sont plébiscitées et caractérisent notre valeur ajoutée, nous devons nous réjouir de les voir reconnues et les aider à être encore plus visibles.

Avec Internet, les murs sont tombés, nous vivons donc toutes et tous dans la même pièce et ainsi nous savons ce qui se dit de nous. Nous avons consacré des années à apprendre notre métier et nous travaillons des journées entières pour la santé et le bien-être de nos patients.
Aujourd’hui, sachons porter attention à des avis écrits en quelques minutes qui peuvent rester des années et des années pour parfois nous nuire. Il nous appartient de savoir les faire disparaître pour rétablir notre réputation.

Avec ce numéro de Tooth vous serez mieux armés. L’ADF est là pour vous accompagner, vous défendre et vous former.

Jeff Bezos, le patron d’Amazon répète souvent que
“votre réputation est ce que les gens disent de vous lorsque vous n’êtes pas dans la pièce”.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre charte de confidentialité.

En savoir plus Accepter