Concours Jeunes talents ADF, un tremplin pour la création d’une startup ! Concours Jeunes talents ADF, un tremplin pour la création d’une startup !

Concours Jeunes talents ADF, un tremplin pour la création d’une startup !

Publié le 8 février 2021.

Innovation. Le lauréat du Concours Jeune talents ADF 2019, Alexis Vilar, vient en aide aux praticiens qui cherchent à identifier des implants dentaires inconnus. Grâce à un algorithme d’intelligence artificielle développé par sa jeune société Spotimplant.

- Alexis, vous avez été lauréat du Concours des Jeunes talents lors du Congrès ADF 2019 sur un sujet très novateur L'intelligence Artificielle au service des chirurgiens-dentistes. Quel souvenir gardez-vous de cette expérience?

Ce concours a été une expérience très enrichissante et j’en garde un souvenir inoubliable. C’était un véritable challenge de présenter devant une salle comble le fruit de mon travail. Le jour J, l’organisation était bien pensée pour à la fois nous mettre en confiance et s’assurer que les présentations se déroulent bien. J’ai également pu rencontrer et échanger avec les autres finalistes dans une ambiance décontractée et bienveillante.

La victoire du concours m’a notamment permis de valider l’intérêt de mon projet innovant auprès de mes confrères, et en particulier le jury constitué d’experts en implantologie. Le Congrès a également été l’occasion de recueillir l’avis des industriels sur notre projet, dont les retours ont été très positifs. Le concours des jeunes talents a donc été un véritable tremplin pour moi, et je suis très reconnaissant que l’ADF propose ce type d’opportunité aux jeunes praticiens.

- À l'époque vous travailliez sur un projet de grande envergure d'identification d'implants. Pouvez-vous nous en dire plus?

A la suite du concours, notre projet a commencé à se concrétiser. Avec mon frère ingénieur spécialisé en intelligence artificielle nous avons décidé de créer notre startup appelée Spotimplant.

Notre projet se divise en deux grandes parties : 

  • Un outil d’identification des implants dentaires basé sur l’intelligence artificielle : à partir d’une simple radiographie rétro-alvéolaire l’algorithme va identifier le modèle, la marque, les dimensions et la référence de l’implant.
  • Le moteur de recherche des implants dentaires le plus complet du web : nous avons entrepris d’archiver et de rendre accessible toutes les informations sur les systèmes implantaires, y compris ceux qui ne sont plus commercialisés ou dont les sociétés ont fait faillite, et de les mettre à disposition des chirurgiens-dentistes.

Pour y parvenir, nous avons dû manuellement collecter, trier et archiver toutes ces informations issues de diverses sources : nous avons dû éplucher des milliers de catalogues de centaines de sociétés ! C’était un véritable travail de fourmi qui porte aujourd’hui ses fruits. Il faut savoir que le marché des implants est en pleine explosion, avec une offre toujours plus vaste et diversifiée, mais dont la pérennité n’est pas toujours garantie.

- Ce projet est devenu réalité et, aujourd'hui, votre site internet Spotimplant abrite une base de données de plus de 3 500 implants. Concrètement comment pouvez-vous aider vos confrères souvent confrontés à cette recherche ?

Très concrètement, c’est un gain de temps considérable ! Jusqu’à présent les solutions qui existaient n’étaient pas satisfaisantes pour identifier un implant. Il fallait enquêter pour retrouver le passeport implantaire, dénicher le praticien qui avait posé les implants (parfois à l’étranger), voire même demander l’avis de confrères sur les réseaux sociaux. Les autres sites internet existants ne sont pas complets ou pas à jour.

Aujourd’hui Spotimplant permet une identification des implants basée sur l’IA qui est automatique, rapide et fiable. De plus, une fois que vous avez identifié l’implant vous pouvez consulter toutes les informations sur la fiche technique du modèle. Vous avez ainsi accès aux catalogues, aux références et vous savez quels instruments utiliser.

En résumé, Spotimplant a pour mission de lutter contre l'obsolescence des dispositifs implantaires, et d’éviter à mes confrères de perdre du temps sur des recherches d’information laborieuses. Ainsi, nous pouvons tous nous concentrer sur l’essentiel de notre métier : prodiguer des soins de qualité à nos patients.

Alexis Vilar ▪ Diplômé de la Faculté de Chirurgie dentaire de Toulouse en 2018. DU d’implantologie en 2020 ▪ Lauréat du Concours Jeunes talents de l’ADF 2019 ▪ Exercice libéral à Toulouse depuis janvier 2019 ▪ Co-créateur avec son frère Denis Vilar de la société Spotimplant.

Articles connexes
CFAO : jusqu’où peut-on aller en omnipratique … sans aller trop loin 5 février 2021
Former
DISPOSITIFS MÉDICAUX : REPORT DU RÈGLEMENT EUROPÉEN 29 juin 2020
Defendre

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre charte de confidentialité.

En savoir plus Accepter