Prix de thèse 2023 - "Un espace de découverte et d’étonnement" Prix de thèse 2023 - "Un espace de découverte et d’étonnement"

Prix de thèse 2023 - "Un espace de découverte et d’étonnement"

Publié le 19 décembre 2023.

Le 26e Prix de thèse ADF/Dentsply Sirona a récompensé quatre jeunes thésés au cours de la cérémonie de remise des Prix le 1er décembre 2023 en présence des docteurs Julien Laupie et Doniphan Hammer, Secrétaires généraux de l’ADF, de François Loiseau, Directeur général de Dentsply Sirona France et du professeur Jean Valcarcel, Président du jury.

« Le prix ADF Dentsply Sirona 2023 est toujours aussi vivant et passionnant. C’est un moment unique de fraicheur aux sens figuré et propre de la fin d’année lors du Congrès de l’ADF. Il reste un espace de découverte et d’étonnement avec, au rendez-vous, la qualité dans la diversité des travaux présentés par les candidats mais aussi la qualité des rencontres avec une équipe de 13 candidats dynamiques et prometteurs, a souligné le Président du jury en préambule de la remise des prix. Cette année, nous avons reçu 50 candidatures avec comme dénominateur commun celui de l’originalité dans l’innovation. (…) L’ère est aux travaux qui apportent des réponses, aux investigations tous azimuts, à la recherche de preuves et de solutions concrètes. » Les sujets proposés sont « un feu d’artifice de couleurs et de nouveautés qui a enchanté l’ensemble des membres du jury que je remercie très sincèrement pour leur contribution, leur pertinence, bonne humeur et sympathie » a-t-il précisé.

Les quatre lauréats distingués du Prix de thèse ADF/Dentsply Sirona sont issus d’une pré sélection effectuée par le Président du jury et la Directrice scientifique du Congrès 2023, Dorothée Louis-Olszewski : 5 candidats en recherche, 5 en scientifique et 3 en culturel/intérêt général qui ont présenté leurs travaux devant un jury pluridisciplinaire composé d’experts représentant les disciplines abordées dans les thèses retenues. Ce jury réunissait cette année Paul Monsarrat (Recherche), Didier Griffiths (Ergonomie-Environnement professionnel), Hélène Rangé (Parodontologie-Chirurgie), Carole Rémond (Odontologie conservatrice-Endodontie), Muriel de la Dure Molla (Odontologie pédiatrique), Patrick Simonet (Prothèse-Implantologie).

À l’issue de la délibération du jury, les quatre thèses retenues sont :

Dans la catégorie "Recherche"

Le premier Prix Recherche a été attribué à Romain Bui de l’UFR d’Odontologie de Lyon pour son travail sur l’Utilisation de l'intelligence artificielle afin de répliquer un processus décisionnel. Cas d'étude en odontologie légale sous la direction du Dr Maxime Ducret.

Ce premier prix récompense un travail remarquable, autant par son originalité, son haut niveau scientifique, sa transversalité interdisciplinaire possible, sans compter ses perspectives étonnantes en odontologie. « Monsieur Romain BUI nous a enchanté, pour ne pas dire convaincu, de l’apport essentiel et incroyable de l’utilisation de l’intelligence artificielle en odontologie légale. Imaginez qu’à partir d’une dent, de la lecture d’une série de caches radiographiques appliqués à son contour et d’un algorithme, on peut définir avec une précision de plus de 90% l’âge précis d’un patient. Tout ceci en médecine légale, domaine où parfois l’état des corps ne permet pas de juger de l’âge, et sur l’analyse d’une simple dent. Véritable champ en prospection à venir dans d’autres domaines comme celui de la prédiction médicale en odontologie et au-delà… » a salué le professeur Jean Valcarcel.

Cette distinction offre à Romain Bui la chance de présenter son travail lors du meeting annuel de l’American Association for Dental, Oral and Craniofacial Research (AADOCR) qui se tiendra à New York en 2025.

Le second Prix Recherche a consacré la thèse de Chloé Pasquier, de l’UFR d’Odontologie de Bordeaux, sur l’Élaboration d'un score diagnostique de la stomatodynie primaire qui explore la complexité de diagnostic, de traitement mais surtout d’évaluation de cette pathologie. Ce sujet important concerne des neuropathies mal cernées, mal traitées et avec une inconnue étiologique dans bien des cas. Le travail a permis pour la première fois de proposer un score de classification de ces pathologies très courantes avec une pertinence diagnostic proche de 100% dans la plupart des cas. Cette thèse a été menée sous la direction du professeur Jean-Christophe Fricain.

Dans la catégorie des "Sujets scientifiques, cas ou situations cliniques et/ou médicaux d’intérêt"

Le jury a décerné ce prix à Hamed Smida pour son travail sur La bouche du nageur et les répercussions de la pratique prolongée des activités de la natation en piscine traitée au chlore sur la sphère bucco-dentaire : revue systématique de la littérature, véritable sujet de santé publique, apparemment ignoré de la Fédération française de Natation. « Les situations décrites sont inquiétantes et vient à se poser la question s’il faut nager dans une piscine bondée pour enrichir notre microbiote ou s’il faut le faire seul et fondre dans un monde aquatique, chloré et aseptisé » a souligné jean Valcarcel. Ce travail a été mené sous la direction du Dr Béatrice Thivichon-Prince.

Dans la catégorie des "sujets de sciences humaines, culturels ou en rapport avec l’environnement ou le contexte professionnel"

Le jury a consacré le travail d'Estelle Sarr, de l’UFR d’odontologie de Nantes, sur l’Itinéraire thérapeutique d’un patient en odontologie traditionnelle – Cas du Sénégal où nous avons découvert la relation particulière de la prise en charge odontologique par des tradipraticiens rémunérés par le troc face à 246 chirurgiens-dentistes privés pour tout un pays où le coût d’une consultation reste élevé pour la plupart mais où la richesse d’une véritable culture médicale traditionnelle reste à découvrir. Ce travail de thèse a été mené sous la direction du Pr Bernard Giumelli.

Une récompense de 5 000 euros est répartie entre les lauréats. Ce prix de thèse est ouvert chaque année à partir du mois d’avril aux jeunes praticiens venant de soutenir leur thèse de doctorat d’exercice en chirurgie dentaire. Tous les doctorants peuvent d’ores et déjà proposer leur candidature pour le futur prix 2024 par e-mail auprès de l’Association dentaire française : [email protected].

Article recommandé Rencontre avec le Dr Romain Bui, 1er prix de thèse ADF Dentsply Sirona 2023
Article recommandé Prix de thèse ADF/Dentsply-Sirona. Tout savoir pour candidater en 2023

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre charte de confidentialité.
En savoir plus

Accepter Refuser