photo-portrait de Géraldine Lescaille, trésorière adjointe de la Société française de chirurgie orale (SFCO) photo-portrait de Géraldine Lescaille, trésorière adjointe de la Société française de chirurgie orale (SFCO)

À la rencontre de ... Géraldine Lescaille, trésorière adjointe de la SFCO

Publié le 1 juin 2022.

Portraits de femmes engagées. L’ADF a choisi de mettre en avant les femmes qui s’engagent au quotidien au sein de notre profession. Découvrons leurs parcours, leur histoire, leurs projets.

Géraldine Lescaille est Professeur des Universités, Praticien hospitalier spécialisée en chirurgie orale, cheffe du service de Médecine bucco-dentaire de l’hôpital la Pitié-Salpêtrière à Paris, et vice-doyenne en charge de la stratégie et des projets de l’UFR d’Odontologie de l’Université Paris Cité. Elle est élue au bureau de la Société française de chirurgie orale (SFCO). Ces différentes casquettes lui permettent de s’impliquer pleinement dans les enjeux d’aujourd’hui et de demain de notre discipline et plus particulièrement concernant la chirurgie orale.

PRÉSENTEZ-NOUS VOTRE PARCOURS JUSQU’AU POSTE DE TRÉSORIÈRE ADJOINTE DE LA SFCO ?

Je suis membre de la Société française de chirurgie orale (SFCO) depuis mon internat en odontologie et depuis 2020 trésorière adjointe. Je suis heureuse et fière d’être élue au bureau de la SFCO. Cette fonction me permet d’aborder les problématiques actuelles concernant l’exercice de la spécialité de chirurgie orale et plus particulièrement en milieu hospitalier. C’est un des points importants de ma vie actuelle car nous sommes peu nombreux dans la fonction publique. Il s’agit d’un exercice minoritairement représenté mais où l’odontologie a toute sa place, y compris et surtout en chirurgie orale. Je m’attache aussi à promouvoir le rayonnement de cette spécialité, et la formation des chirurgiens-dentistes ou des médecins, spécialistes ou non en chirurgie orale, notamment lors de nos congrès annuels avec l’organisation de conférences et de séances DPC. 

Parallèlement, je suis professeure à l’Université Paris Cité, vice-doyenne de l’UFR d’Odontologie et actuelle présidente de la sous-commission Formation Professionnelle de la faculté de santé où nous travaillons à plus de transversalité avec les autres disciplines de santé (médecine, pharmacie, maïeutique). Je participe également aux réformes des études en odontologie, en tant que présidente de la coordination des collèges d’enseignants en odontologie. 

Enfin, je suis coordonnatrice principale du DES de chirurgie orale en Ile-de-France depuis 2019, membre de la commission de qualification en chirurgie orale depuis 2017 auprès du Conseil de l’Ordre des chirurgiens-dentistes. Et je suis également éditrice adjointe pour la section cancérologie orale de la revue MBCB devenue JOMOS.

VOUS TRAVAILLEZ DANS LA RECHERCHE À L’UNIVERSITÉ LA SORBONNE. DE QUOI S’AGIT-IL ET QUELLE EST VOTRE IMPLICATION DANS CE DOMAINE ?

Mon ambition de pouvoir associer chirurgie orale, enseignement et recherche m’a guidée naturellement vers une carrière hospitalo-universitaire. Je suis impliquée dans la recherche clinique, plus particulièrement en oncologie, pour participer à l’amélioration de la vie des patients atteints de cancers où je prends en charge les ostéonécroses des mâchoires induites par les anti-résorbeurs osseux. 

Ma vocation est née au cours de mes études lorsque j’ai réalisé mon stage infirmier de 2ème année d’étude à l’hôpital Saint-Louis dans le service d’onco-radiothérapie. Elle s’est ensuite confirmée avec une expérience auprès d’enfants atteints d’hémopathies malignes dans le service du Pr Vilmer lors d’un stage de pédodontie à l’hôpital Robert Debré à Paris. 

Mon ambition de pouvoir associer chirurgie orale, enseignement et recherche m’a guidée vers une carrière hospitalo-universitaire. Mes domaines de recherches se sont tournés vers l’oncologie et assez vite vers les cancers de la cavité orale.

Mes domaines de recherches se sont donc naturellement tournés vers l’oncologie et assez vite vers les cancers de la cavité orale, d’abord dans l’équipe INSERM du Pr Calvo à l’hôpital Saint louis sur un aspect angiogenèse et ce dès ma 5ème année d’étude en Odontologie ; puis, dans l’équipe du Pr Klatzmann, ensuite du Pr Lemoine et enfin, du Dr Marie Caroline Dieu-Nosjean dans l’équipe Inserm 1135 du CIMI-Paris où je travaille sur le développement de stratégies d’immunothérapie notamment vaccinales, et l’étude du microenvironnement immunitaire de ces cancers, en tant que responsable du groupe « CECO » (Carcinome epidermoïde de la cavité orale).

Des clichés très masculins ont collé au monde de la chirurgie. Est-ce du passé désormais en chirurgie orale, une spécialité de plus en plus choisie par les femmes ?

Il y a encore beaucoup de chemin à faire en matière d’égalité professionnelle, en santé comme dans de nombreux domaines. En tant que femme, j’y suis sensible, même si cela n’a jamais impacté mon évolution professionnelle. Toutefois, il est à noter que le ratio femme/homme à des postes de direction est encore nettement en faveur des hommes, et j’espère que nous verrons des améliorations dans le futur. Concernant la formation en chirurgie orale, l’engouement pour cette spécialité ne cesse d’augmenter depuis 10 ans, aussi bien chez les femmes que les hommes, c’est plutôt la parité qui s’instaure.

La SFCO est membre de l'ADF. Qu'est-ce que cette adhésion vous apporte et pourrait vous apporter à l'avenir ?

Il est indispensable aujourd’hui que tous les chirurgiens-dentistes, quel que soit le type d’exercice, travaillent ensemble pour prendre des décisions communes sur des sujets qui impactent l’avenir de notre profession. Je me suis présentée au Conseil d’administration de l’ADF, avec l’accord du bureau de la SFCO, dans cette optique : faire entendre la voix des chirurgiens oraux, mais aussi des Hospitaliers. 

Le lien ville-hôpital est reconnu comme essentiel dans le parcours patient, et notre activité odontologique hospitalière est souvent mal connue. Cela tient notamment au fait de la récence de notre statut d’HU à temps plein dans les CHU, qui est identique à nos confrères médecins et pharmaciens. La formation en odontologie était encore il y a peu assurée dans des Centre de soins, d'enseignement et de recherche dentaires (CSERD), la plupart du temps en dehors des hôpitaux. Aujourd’hui, nous intervenons dans la recherche de foyers infectieux, dans la prise en charge des patients à risque, mais aussi dans la réhabilitation bucco-dentaire parfois lourde. Nous prenons aussi en charge les urgences bucco-dentaires dans notre service de la Pitié-Salpêtrière ouvert 24h/24, où nous accueillons environ 60 000 patients par an. En dehors de cette activité, nous assurons la prise en charge des cas complexes en lien avec un contexte médical et/ou bucco-dentaire (comorbidités, patients en situation de handicap, maladies rares, douleurs chroniques oro-faciales…) ou en situation de vulnérabilité sociale, ce qui fait intervenir toutes les spécialités en odontologie (Médecine bucco-dentaire, Chirurgie orale et Orthopédie dento-faciale). Nous pratiquons très souvent des actes qui sont identiques au libéral, mais dans un contexte différent, avec un accès à l’anesthésie générale si besoin. Et bien sûr, nous assurons, en tant qu’hospitalo-universitaire, la formation clinique des futurs chirurgiens-dentistes, des spécialistes et des confrères en formation continue.

Mon ambition est de pouvoir faire évoluer les choses en termes de complémentarité entre les mondes libéraux et hospitaliers (et donc universitaires aussi), en permettant la rencontre et l’échange des différents acteurs de notre incroyable profession à multiples facettes. L’ADF est là pour ça, c’est un premier pas. Le fait d’être unis sur des causes importantes est vital pour notre profession et indispensable pour la bonne prise en charge de nos patients.

Articles connexes
À la rencontre de… Anne Carlet, Secrétaire générale de l’UFSBD 4 mai 2022
Accompagner
Campagne ANSM : enceinte, les médicaments, c’est pas n’importe comment ! 28 juin 2021
Accompagner

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre charte de confidentialité.
En savoir plus

Accepter Refuser